la-jeunesse-emmerde

La jeunesse emmerde…

Quand l’extrême-gauche joue le jeu des plus riches, du 0,01%, au nom du drapeau noir…

Dans le contexte du Canada «post-national» que prône Justin Trudeau en imposant le multiculturalisme dans sa forme la plus radicale en tant dogme d’état; cette affiche, brandie manifestation de l’extrême-gauche diversitaire hier à Montréal, est, en soi, très «post-nationaliste» et intrinsèquement partisane.

Cette affiche c’est un clin d’œil à ce slogan du début des années 1980 du groupe anarchiste Bérurier Noir qui chantait, qui hurlait, «La jeunesse emmerde le Front national» de Jean-Marie Le Pen. J’ai assisté, il y a fort longtemps de ça, à un concert des Béru où j’avais des frissons dans le slam en hurlant ce slogan moi aussi.

J’éprouve un profond malaise d’ailleurs, quand je vois des de chez nous qui s’associent au Front national aujourd’hui. L’extrême-droite a changé de visage, elle n’est jamais néanmoins devenue fréquentable pour autant.

dow4kegwsaa3eeg-jpg-large

J’éprouve aussi un profond malaise quand l’extrême gauche se réclame de l’anarchisme, du drapeau noir, et, ici, du militantisme des Béru, celui véhiculé dans les textes et les actions de ce groupe.

La connivence certaine entre le « combat », le militantisme des anarchistes de pacotille aujourd’hui et l’idéal anti-nationaliste –ou « post-national » – de l’extrême minorité des plus nantis, ceux-là même qui tirent le plus grand et indécent profit de la chute des frontières, est une traversion, une insulte des idéaux de l’anarchisme des Proudhon, Kropotkine, Malatesta, Emma Goldman, Louise Michel, etc.

Le romancier-historien Georges Blond a écrit l'une des histoires plus complètes du mouvement anarchiste à travers le monde et les époques. Une lecture essentielle.
Le romancier-historien Georges Blond a écrit l’une des histoires plus complètes du mouvement anarchiste à travers le monde et les époques. Une lecture essentielle.

Une insulte également envers le combat sanglant de Haymarket Square mené par Albert Parsons, August Spies et tous les autres leaders anarcho-syndicalistes de la fin des années 1880 qui ont fait flotter le drapeau noir et qui se sont battus contre l’exploitation et les conditions d’esclavage qui existaient dans les usines de viandes crasses du grand Chicago.

Un quasi-esclavage organisé par les plus riches des plus riches qui exploitaient sans vergogne les nouveaux immigrants qui arrivaient par milliers en quête d’une croute de pain, prêts à n’importe quel boulot pour l’espoir de quitter l’indigence. Les riches patrons le savaient, et organisaient le travail pour que l’indigence devienne une condition acceptable.

En toute époque, la classe dominante a su défendre ses intérêts par le truchement de médias qui s'assurent de véhiculer son argumentaire et attaquer ses adversaires. (Tiré du livre de Blond)
En toute époque, la classe dominante a su défendre ses intérêts par le truchement de médias qui s’assurent de véhiculer son argumentaire et attaquer ses adversaires. (Tiré du livre de Blond)

La même classe dominante qui, en notre époque, appuie et encourage les mouvements qui visent à faire tomber les frontières, les courants « internationalistes » qui mènent aux grandes migrations. De ça, ces dominants savent tirer profit. Le Canada n’est pas en reste d’ailleurs. Des milliards de vente d’armes en échange d’une minime fraction de l’indécente richesse des barbares Saoudiens; lesquels ensuite créeront par l’usage de ces armements, des flux de réfugiés qui n’ont d’autre choix que de fuir la barbarie, le chaos des enfers humains victimes de l’agression des Saoudiens.

Ces Saoudiens qui n’accepteront jamais l’ombre d’un réfugié d’ailleurs.

Cette extrême-gauche diversitaire qui, chez nous, au nom de « l’anti-racisme », attaque par tous les moyens ceux qui se battent contre le totalitarisme religieux et sa déclinaison idéologique comme le salafisme et le wahabisme; un islam politique qui a identifié le Canada post-national comme terre promise…

Si les anarchistes voulaient faire œuvre utile, ils devraient plutôt viser les commanditaires de l’islam politique et leurs accointances au sein de nos démocraties.

Scridb filter