morneautaxreformc

Vu du ROC : le gouvernement Trudeau malmené…

Un ministre des finances devenu infréquentable…

Difficile d’en prendre la mesure du Québec tant la couverture de ces choses est différente – on y accorde aussi beaucoup moins d’importance et pourtant! – mais le gouvernement de Justin Trudeau est dans les câbles, il est malmené présentement.

Cette caricature de Moudakis a beaucoup fait jaser le mois dernier.
Cette caricature de Moudakis a beaucoup fait jaser le mois dernier. 

À Ottawa, dans les cercles politiques de la Chambre des communes, depuis un bon bout de temps déjà, on spécule sur le moment où Bill Morneau, ministre des finances du gouvernement Trudeau, sera éjecté.

« Question de temps! » entend-on souvent.

La réforme de la fiscalité du ministre Morneau est un désastre législatif, un dossier qui l’a fait bien mal paraitre, mais qui a aussi eu un effet démobilisant sur les troupes libérales en général et sur le PM Trudeau en particulier. De reculs en reculs, cette réforme est devenue un gain pour l’opposition.

**Ottawa Citizen use only; not for re-use** 1024 editorial cartoon
« Regardez mes bas s’ils sont beaux…» (tiré du Ottawa Citizen)

Pis encore, il y a la situation éthique dans laquelle se trouve le ministre des finances par rapport à sa fortune personnelle, ses placements et ses avoirs.

Si vous pensez que PKP a eu mauvaise presse quant à sa situation d’actionnaire majoritaire chez Quebecor versus ses responsabilités de chef de l’opposition officielle à Québec, on peut dire que Bill Morneau en prend tout autant plein le pompom pour avoir essayé d’en passer une vite à la commissaire à l’éthique en feignant de n’avoir pas su qu’il fallait qu’il place ses avoirs en fiducie sans droit de regard.

La dernière tuile, celle des Panama Papers et des argentiers libéraux qui entassent des tonnes de fric à l’abri du fisc, ajoute à cette désagréable impression que le PLC n’a rien changé depuis l’époque où il fut évincé du pouvoir milieu des années 2000, miné par la corruption et les dérives éthiques.

capture-decran-2017-11-06-a-10-48-02

Ça va si mal pour les Libéraux à Ottawa en ce moment qu’on admet sans ambages que « Bill Morneau est confiné à son poste encore un moment car l’éjecter maintenant serait non seulement un peu bizarre, mais ce serait la reconnaissance de l’incurie non seulement du ministre des finances, mais du PM Trudeau lui-même».

Toutefois, une simple recherche de la couverture média sur le PM Trudeau ou son gouvernement au cours des derniers jours pointera plutôt vers le déguisement de Superman porté en chambre par le PM et les réactions que cela a suscité. Pourtant, la déconvenue dans laquelle se trouve le gouvernement libéral à Ottawa devrait (et mérite de) faire manchette au Québec, en français. En attendant, dans une langue universelle, celle des caricaturistes qui s’en donnent à coeur joie…

Scridb filter