0706-city-barette

Quand la marde est pognée dans le West-Island, un ministre libéral se déplace…

Ça brasse dans le West-Island de Montréal, le ground zero de l’électorat captif libéral. C’est que cette collectivité majoritairement anglophone a montré sa capacité à se mobiliser dans le passé. Et il y a de la grogne dans le West-Island. Surtout en ce qui concerne les compressions au sein du système de santé.

Et tout ce qui implique le ground zero des appuis du PLQ nécessite la plus grande attention. Pas question de laisser s’envenimer pareille situation.

Des intervenants du système de la santé qui ont rué dans les brancards au Québec depuis que Gaëtan Barrette a fait main basse sur l’ensemble du ministère – au point d’en devenir ministre omnipotent – il y en a eu beaucoup. La réforme Barrette produit exactement ce que les experts avaient annoncé en prenant compte de ce qui s’en venait; soit le chaos.

Le système de santé va mal. Point à la ligne.

Mais la méthode Barrette c’est celle de l’intimidation. Ainsi, tout a été mis en œuvre depuis qu’il est ministre omnipotent afin que les voix discordantes s’éteignent. Toute volonté de contester le changement en cours – l’abordage – est vivement attribuée à un manque de loyauté envers l’employeur. J’ai moi-même recueilli des témoignages d’intervenants de tous les niveaux du système de la santé qui faisaient état de vive répression de toute contestation des réformes en cours. Tsé, des cadres qui vont jusqu’à épier tes réseaux sociaux…

Mais là c’est différent. La fronde vient du West-Island.

Des infirmières du CUSUM notamment. Elles ont pris la rue afin de dénoncer l’effet délétère des compressions en santé, notamment sur la qualité et l’accès aux services. J’en connais ailleurs au Québec qui ironiseraient… « Si ce n’est que ça! Chez nous les services sont carrément coupés! »

coupes-de-services-cisss-bas-saint-laurent-edith-samson-001

Mais des manifestants contre les coupures dans le West-Island de Montréal, c’est pas mal plus tanant pour le gouvernement que d’autre à Rivière du Loup, dans le Témiscouata ou à Matane mettons.

Faque le premier ministre Couillard a dépêché aujourd’hui le ministre de la santé omnipotent Gaëtan Barrette. Au menu, une rencontre réservée exclusivement aux membres du PLQ du comté de Westmount-Saint-Louis. Ainsi, les barons libéraux du West-Island décideront de la suite des choses semble-t-il.

Autre irritant pour le PLQ de Philippe Couillard, c’est que l’association des infirmières du CUSUM s’est tournée vers la CAQ – le club école fédéraliste du parti Libéral – afin de déposer une pétition de 14 000 noms dont la revendication est de rétablir le financement de l’hôpital anglophone.

C’est qu’ils savent jouer leurs cartes les gens du West-Island. On les a déjà vu flirter avec le PQ juste pour faire chier les Libéraux. C’était pas sérieux. Là, y’a François Legault qui joue dans les talles du parti Libéral. Et ce dernier met toute la gomme pour démontrer que son parti saura gouverner exactement dans le même sillon que le PLQ.

Je doute que cela ne fonctionne. Mais pour s’assurer que rien ne bouge dans le ground zero de l’électorat captif libéral, on a dépêché le ministre omnipotent. Et je vous garantie qu’il a dû être bien plus poli que quand il s’est présenté devant ses anciens collègues à coup de « Ma gang de crisses! »

Lire le texte du Montreal Gazette là dessus ici. L’image en une est tirée de ce texte là.

Scridb filter