gouin-2

L’objectivité des médias : quand le jupon dépasse…

Une courte réflexion en cette fin de journée. Permettez moi de partager quelques images et de les commenter. En ce printemps 2017, le Canada et le Québec vibrent au diapason d’élections diverses. La Colombie-Britannique se remet de ses émotions, là où l’élection provinciale a été si serrée que l’issue en demeure encore incertaine plusieurs jours après le jour du vote.

Au Québec, l’élection partielle de Gouin a donné lieu à toute sorte d’interprétation. L’issue de cette élection était pourtant prévisible. Tout le monde savait qui en sortirait vainqueur, ne suffisait qu’à estimer le pourcentage d’appui du gagnant et le taux de participation. La coqueluche de Québec solidaire l’a finalement emporté par 69% des voix, un taux de participation décevant pour une partielle dont on a tant parlé. Mais comme il n’y avait pas de doute sur l’issue du vote, doit-on s’en surprendre? Il y a Option nationale qui a bien fait, sa candidate Vanessa Dion chauffant les fesses du candidat libéral toute la soirée. Elle a finalement terminé troisième. La CAQ quatrième.

gouin-2

Dans l’univers parallèle du « anglophone Quebec » (sans accent), difficile de savoir qu’Option nationale a bien fait, que les ultra-indépendantistes ont battu les ultra-fédéralistes Verts (c’est pas le cas chaque élection) et que le QLP (Quebec libéral party) s’est fait talonner par ON. Toutefois, on prend bien soin de montrer le score famélique du « dude raciste » pour reprendre les mots de Mathieu Charlebois sur son Facebook à propos de cette image. Cette image en soi procède d’une inclinaison politique équivoque.

18766578_10158849013135217_6420418260055569531_o

À quelques jours du scrutin, l’animateur Mario Dumont a manifestement privilégié une discussion politique entre boys – à moins que ce ne soit une inclinaison envers son ancienne formation politique – quand il a invité les « principaux » candidats de l’élection de Gouin sans prendre la peine de s’assurer que Vanessa Dion d’Option nationale y soit conviée. Dumont estimait probablement qu’il avait avec lui les trois premières positions à la partielle; si tel est le cas, il n’a pas pris soin de regarder le résultat des douze autres élections partielles de la présente législature! Doit-on lui apprendre que la CAQ a fait patate dans 12 des 13 partielles incluant celle de Gouin! Il n’y a qu’à l’élection partielle de Lévis que la CAQ a amélioré son score, partout ailleurs, en dépit de sondages et de manchettes favorables, la CAQ a fléchi. Les cas de St-Jérôme, où François Legault avait beaucoup investi de ressources pour reprendre ce comté, et de Chauveau, où Dentelle avait fait plus de 52%! sont particulièrement probant en ce sens.

Benjamin Bélair, candidat caquiste, aura finalement terminé quatrième…

gouin3

Le parti Conservateur du Québec (PCQ) s’indigne, lui, de la couverture de CTV Montreal. Selon le PCQ, ce réseau aurait accepté d’accorder des entrevues aux autres formations « fédéralistes ». Il est capital d’être prudent devant de telles assertions qui témoignent peut-être plus de l’habituelle frustration qui naît au sein de chaque formation politique quand la couverture média ne répond pas à ses aspirations à elle.

Quelques mots en ce qui a trait à Québec solidaire ici. L’ambiguïté qui caractérise sa position sur la question nationale lui permet de faire le caméléon et de se rendre acceptable auprès des médias anglophones du Quebec (sans accent). On se souvient du député Amir Khadir qui a réglé cette question en entrevue avec le Montreal Gazette en déclarant que « les chance de faire l’indépendance sont, au mieux, très minces » lorsque questionné sur la position constitutionnelle de son parti. « Take another look at us! » avait alors titré le quotidien anglo-montréalais à propos de QS.

Aussi, en Nouvelle-Écosse, une élection provinciale se décide ce soir et il s’agit d’un autre scrutin très serré. Je regardais avec un peu d’amusement cette infographie de la CBC (Radio Canada anglais) qui semble traduire un certain biais… Les Conservateurs et Libéraux sont à égalité à 20h28 à 37,5% des voix, mais le graphique propose une lecture un peu biaisée de cette « égalité »; ce qui en a fait réagir plus d’un… À vous de juger :

novascotia1

Manifestement, dans les salles de nouvelles, certains choix semblent procéder d’inclinaisons politiques manifestes.

Scridb filter