1364447-caricature-10-mars

Faut pas prendre les gens pour des imbéciles non plus…

J’ai lu le texte de Gabriel Nadeau-Dubois sur sa page facebook, j’ai écouté sa longue entrevue avec Paul Arcand. Faudrait pas prendre les gens pour des imbéciles quand même…

D’abord, faudra que GND s’y fasse, il postule pour un des sièges de notre Assemblée nationale, tout en espérant devenir co-porte-parole d’un des partis qui y est représenté. Que ses fréquentations, les causes qu’il appuie, là où il acceptera de prendre la parole, les groupes qu’il rencontrera, tout ça sera scruté à la loupe. C’est la norme. Imaginez François Legault qui se pointe à un souper de La Meute (loufoque, c’est que pour l’analogie), bien entendu, cela ferait jaser, avec raison.

Gabriel Nadeau-Dubois fait campagne en ce moment, il est tout à fait légitime que l’on se penche sur ses fréquentations et là où il accepte de faire des discours. Alors quand il affirme au micro de Paul Arcand que « l’affaire de sa photo avec les musulmanes » n’est que le fruit d’une bande d’excités sur les réseaux sociaux, il banalise l’essence même de la quête au sein de laquelle il se trouve actuellement. Il est normal que les citoyens se questionnent sur ceux qu’il rencontre en campagne électorale. Parlez-en à Pierre-Karl Péladeau qui avait été fort critiqué d’avoir rencontré des travailleurs en lock-out quand lui-même était en campagne… Il y avait là matière à sourciller.

Au micro de Paul Arcand, le candidat Solidaire dans la partielle de Gouin a clarifié sa pensée concernant l’objet même de la rencontre à laquelle il a accepté de participer et où il a livré un discours, que cela soit clair, GND est CONTRE toute forme de DPJ musulmane ou confessionnelle. Il l’a expliqué de façon on ne peut plus claire. C’est déjà ça.

Mais là où GND s’embrouille, c’est sur l’événement lui-même. Tant au micro de Paul Arcand que dans le court texte qu’il a publié sur sa page facebook, dont voici un court extrait :

« Je veux être clair : ce n’est pas un scandale. On m’a invité à participer à un événement organisé par un organisme communautaire qui travaille en collaboration avec la DPJ afin de faire de la médiation entre des jeunes Québécoises de confession musulmane et leurs familles. C’est un travail de médiation intergénérationnelle important pour toute la société québécoise, dans la mesure où il aide à rétablir les ponts entre les jeunes et leurs familles. Voilà les faits. (Sous-entendre que je serais en faveur d’une DPJ pour musulmans comme l’a fait une chroniqueuse est absurde : je n’ai jamais entendu parler de cette idée et si on me la présentait, je m’y opposerais.) »

Deux choses. Et c’est capital (il -ou quiconque- tirera sur le messager, m’en crisse).

1- GND écrit ceci (et il a répété à peu de choses près la même affaire à Paul Arcand) « un événement organisé par un organisme communautaire qui travaille en collaboration avec la DPJ »

Wo minute. Si cet organisme travaille actuellement en collaboration avec la DPJ, difficile de plaider l’ignorance quant aux motivations, au « rêve » exprimé par la présidente de l’Association Défi-Iles et des ailes, madame Soraya Zaïdi.

« Alors nous rêvons. Bien sûr, il y a les rêves, utopiques, un monde parfait, où tout est beau et merveilleux. Mais ce rêve ne se réalisera jamais. Et à côté il y a le rêve réaliste. Et nous rêvons de créer une DPJ pour la communauté musulmane. [pause et applaudissements] »

2- GND a répété au micro de Paul Arcand qu’il n’avait jamais entendu cette idée d’une DPJ confessionnelle pour musulmans lors de sa participation à l’événement

« moi ce soir là, je n’ai jamais entendu parler de DPJ musulmane » (à 1:50 de l’entrevue)

Ce qu’il répète en parenthèse ajoutée à son texte sur facebook.

La présidente de l’organisme qui l’invite prononce un discours devant l’auditoire, sa revendication principale, son « rêve » d’une DPJ pour musulmans est clairement exprimé et salué par des applaudissements, mais GND qui persiste à vouloir faire croire qu’il ne connaissait rien de cette revendication? Permettez-moi de douter un peu. Peut-être avait-il quitté la salle avant ce discours? Celui de la présidente de l’organisme qui l’invitait. Qui sait. Mais qu’on ne vienne pas me dire que l’idée d’une DPJ pour musulmans n’a pas été discutée lors de cet événement comme l’a fait GND au micro de Paul Arcand. C’est complètement faux. Note à GND, des racoleurs, menteurs, des spécialistes dans l’art de confondre la population, y’en a en masse à l’Assemblée nationale en ce moment.

En terminant, j’ai souri quand GND, tout politicien qu’il est devenu, s’en ai remis à facebook pour se justifier et se défendre, pour étayer sa pensée politique. Pourquoi j’ai souri? Ça m’a fait penser à l’une des chroniques qu’il avait faites à l’émission de Marie-France Bazzo C’est pas trop tôt sur Radio-Canada (le 20 octobre 2014). Il critiquait à cette occasion un post de Pierre-Karl Péladeau qui attaquait l’éthique des députés libéraux par le biais de ce réseau social, selon GND, surtout pour se soustraire aux questions et sous-questions des journalistes, « ce qui est vital pour le débat démocratique » selon GND le chroniqueur.

Parfait alors! GND devrait être content que l’on pose questions et sous-questions à propos de ce qu’il fait en campagne électorale. Maintenant, à lui d’y répondre…

Quand la présidente d’un organisme qui invite un aspirant politicien en campagne électorale -celui dont le siège pour lequel il se présente est quasi assuré- et que cette dernière, dans le cadre de son discours devant « plus de 250 personnes », exprime le « rêve réaliste » de créer une DPJ musulmane, je n’ai pas l’impression de m’en prendre « encore à la minorité musulmane » (pour reprendre les propos de GND à Paul Arcand pour dénoncer la chronique de Lise Ravary). Non. Au contraire, il est tout à fait légitime de souligner que cet enjeu était au coeur de la rencontre afin que ce soit discuté, débattu.

On parle ici d’un organisme qui milite pour « confessionnaliser » un service public après tout. Moi je m’inquiète plutôt de ceux qui font tout pour que ce type de revendications là demeure caché…

Scridb filter