capture-decran-2017-02-10-a-13-36-33

Toute forme de représentation proportionnelle serait mauvaise pour le Canada selon Justin Trudeau!

Voilà qui dépasse l’entendement…

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau se trouve en ce moment dans le grand nord au Nunavut. Se croyant peut-être bien à l’abri de la presse parlementaire, il est allé ce matin d’une déclaration pour le moins surprenante.

Le tout est rapporté par la Presse Canadienne, ici par le site ipolitics.ca.

Une conversation entre le premier ministre et des gens amassés autour de lui a été captée par le micro-tige d’une station de télévision. En gros, Justin Trudeau affirme que l’une des raisons pour laquelle il a abandonné sa promesse phare de réforme électorale c’est précisément pour empêcher que des voix marginales potentiellement dangereuses s’expriment au parlement du Canada. Quelles genre de voix?

Comme celle de la candidate à la chefferie du parti conservateur Kellie Leitch.

Résumé de la discussion ici :

« Prime Minister Justin Trudeau suggests that one of the reasons he abandoned a key 2015 campaign pledge on electoral reform was out of concern over parties representing fringe voices gaining too much sway in Parliament, naming Conservative leadership candidate Kellie Leitch as one of them.

“Do you think that Kellie Leitch should have her own party?” Trudeau said Thursday as he mingled with a crowd in Iqaluit.

The remarks were picked up on a boom microphone by pooled television networks as Trudeau conversed with a woman who had engaged him in a discussion about electoral reform and explained why he did not think proportional representation should replace the current first-past-the-post voting system.

Leitch, an Ontario MP who is seeking to replace former prime minister Stephen Harper as the leader of the Conservative party, has made a controversial proposal to screen potential immigrants and refugees for “anti-Canadian values,” an idea that has been compared to those championed by President Donald Trump.

The woman suggested Leitch was part of a different conversation, but Trudeau insisted it was not.

Because if you have a party that represents the fringe voices … or the periphery of our perspectives and they hold 10, 15, 20 seats in the House, they end up holding the balance of power.

Trudeau had promised — during the 2015 election campaign, in the speech from the throne and repeatedly since then — that he would change the way Canadians cast ballots in federal elections in time for 2019, but abandoned that pledge last week.

The conversation picked up by the microphone in Iqaluit began with the Trudeau saying that proportional representation — a different electoral system — was the wrong way to go.

Proportional representation in any form would be bad for Canada,” he said. »

capture-decran-2017-02-10-a-13-38-17

Kellie Leith c’est la candidate à la chefferie du parti Conservateur qui a proposé un de faire passer un test de valeurs à tout immigrant désirant venir s’établir au Canada afin de s’assurer que leurs idées coïncident avec les «valeurs canadiennes». Cette candidate se propose aussi de revoir de fond en comble le processus d’immigration du Canada. Autant dire que pour Justin Trudeau, c’est l’incarnation de la politicienne démoniaque.

Trudeau s’est fait répondre par une citoyenne présente qui lui a fait remarquer que de tenter de justifier l’abandon de sa promesse de réforme électorale par la possibilité que des voix comme celles de Kellie Leitch s’expriment procédait d’un procédé argumentaire douteux. Ce à quoi le PM a répondu par sa poutine habituelle sur la diversité.

En conclusion, Justin Trudeau a viré son capot de bord complètement quand il a affirmé, au mépris de tout ce qu’il avait dit en campagne électorale et lors de son discours du trône, que « toute forme de représentation proportionnelle serait mauvaise pour le Canada! »

Et voilà l’argumentaire tout trouvé, l’amalgame gros comme le bras… La proportionnelle ouvrirait la porte aux méchants « identitaires canadiens! »

Scridb filter